Top

Nous avons sauvé le site Thales de Pont-Audemer !

C’était pressenti et je vous en parlais dans ma dernière lettre d’information, c’est désormais officiel : cinq lignes de production de cartes électroniques assemblées (PCEA) vont être progressivement installées sur le site Thales de Pont-Audemer.

C’est un immense soulagement pour les salariés dont les emplois étaient menacés, ainsi que pour leurs familles. J’accueille cette nouvelle avec beaucoup de satisfaction après m’être engagée depuis plus de deux ans aux côtés du personnel et des représentants syndicaux.

Depuis plusieurs mois, le GERIS, filiale du groupe Thales en charge du diagnostic de compétences du site, menait des entretiens avec les salariés pour établir une cartographie des compétences. Très rapidement, la mise en place d’une ligne de production de cartes électroniques était apparue comme la meilleure solution de réindustrialisation, permettant de faire face au déclin programmé du marché de la carte SIM, activité historique du site.

A l’annonce du plan de gestion active de l’emploi (GAE) en janvier 2020, beaucoup pensaient que l’avenir du site de Pont-Audemer était précaire. Pour moi c’était un combat à mener jusqu’au bout ! En lien constant avec les responsables syndicaux, je me suis battue pour défendre cette perspective de réindustrialisation. Les échanges ont été nombreux avec la ministre chargée de l’industrie, les discussions nourries avec la direction du site.

Ils ont donné lieu à un rendez-vous à Bercy organisé à mon initiative en janvier dernier, entre le cabinet de la ministre Pannier-Runacher, les responsables syndicaux du site, et les élus du territoire. C’est au cours de ce rendez-vous que de nets engagements du ministère ont été donnés. L’état s’est  engagé à soutenir financièrement le site dès lors que Thales proposait un plan de réindustrialisation. Quelques jours plus tard, la direction des ressources humaines de Thales m’indiquait des évolutions positives dans cette perspective.

Enfin, lors de la dernière commission centrale d’anticipation (CCA) qui se tenait le 13 avril, Thales a confirmé aux salariés la mise en place de cinq lignes de production de cartes électroniques assemblées (PCEA) durant les prochaines années, en complément de l’activité historique du site SIM/SMD.

Durant la première phase de cette réindustrialisation qui s’étalera sur 5 ans, deux lignes de production seront mises en place. Cette phase comprend la montée en compétence des salariés du site vers la production de cartes électroniques complexes, ainsi que l’achat et l’installation des nouveaux équipements.

Les discussions doivent encore se poursuivre entre Thales et les pouvoirs publics pour déterminer la hauteur du financement de l’Etat dans le projet. Mais les emplois menacés sont préservés et l’avenir du site est assuré avec des possibilités de développement du site. C’est une belle victoire pour notre territoire.

Lire l’article de Paris Normandie : https://www.paris-normandie.fr/id297771/article/2022-04-15/sur-le-site-de-thales-cinq-lignes-de-production-sont-prevues-sur-dix-ans

Lire l’article de l’Eveil de Pont-Audemer : https://actu.fr/normandie/pont-audemer_27467/a-pont-audemer-les-emplois-de-thales-sauves-par-les-cartes-electroniques_50488200.html 

 

Share