Top

Mission d’évaluation sur la prévention en santé publique : début de nos travaux

Cette mission dont je suis co-rapporteure avec mon collègue PS Régis Juanico et que j’ai moi-même proposée, je l’attends depuis de longs mois. Je la porterai avec toute mon énergie et ma détermination. Tous les jeudis jusqu’à la fin du mois de mai, nous auditionnerons les professionnels de santé publique qui incarnent notre politique de prévention.

Rencontre au collège Marie Curie de Bernay dans cadre de travaux sur l’évaluation en milieu scolaire – juin 2018

En 2017, nous nous engagions avec le Président de la République pour mener une « révolution de la prévention », constatant les défauts d’un système de santé centré sur le curatif.  Médecin de l’éducation nationale puis chef de service dans les centres de prévention et de santé publique du Havre et de Val-de-Reuil, je porte avec conviction son développement.

Depuis bientôt 4 ans, je ne cesse de m’investir sur ce sujet. Que ce soit par mes travaux sur la santé des enfants et des jeunes, par mon chef-de-filat sur le projet de loi « Santé » de 2019, mon investissement dans la commission d’enquête sur la santé environnementale ou mon engagement de longue date sur l’accès à la santé, j’ai mis cette politique au cœur de mon mandat.

Avant le Covid, en septembre 2019, j’ai donc proposé la création d’une mission pour identifier les points de blocage à une politique de prévention  pour promouvoir la bonne santé de chacun et éviter l’apparition ou le développement d’accidents ou maladies. Et cette mission a été rendue d’autant plus nécessaire par la crise : nous avons pris conscience à quel point certaines addictions (tabac, alcool, manque d’activité physique) avaient pu augmenter pendant le premier confinement et combien les patients déjà atteints d’une pathologie chronique avaient un risque majoré. Cela réaffirme l’impérieuse nécessité de suivre et traiter les facteurs de risque de manière plus affirmée.

Cette politique est déclinée dans l’ensemble des milieux de vie, à l’école, en entreprise, dans les administrations, au sein des établissements médico-sociaux. Mais cette approche globale de la santé, qui repose sur un partage des bonnes pratiques, pâtit du manque d’échanges entre les structures.

L’objectif de la mission que je porte avec le député PS Régis Juanico, sera d’entendre toutes celles et ceux qui œuvrent pour la prévention, au travers de tables rondes qui seront organisées tous les jeudis matin pendant trois mois, de répertorier ces bonnes pratiques, d’identifier les freins et d’interroger l’organisation, le pilotage et la gouvernance de notre politique de prévention.

 

Déplacement à l’école Jean Moulin de Bernay avec Régis Juanico dans le cadre d’une mission d’évaluation en milieu scolaire – juin 2018

Share