Top

Ma rencontre avec Laura Rapp

Il faut un statut pour protéger les enfants exposés aux violences conjugales 

Dans son livre « Tweeter ou mourir », Laura Rapp raconte comment elle a trouvé le courage de porter plainte contre son conjoint violent, après qu’il ait tenté de l’assassiner par strangulation devant leur fille de deux ans. C’était en 2017.

Son témoignage relève les failles de notre système judiciaire et l’absence de suivi et d’accompagnement des enfants exposés à des violences intra-familiales. Je l’ai rencontrée. Nous portons le même combat pour protéger les enfants.

 

« A chaque coup porté sur le conjoint, c’est l’enfant témoin qui en reçoit un. »

Il y a un an, j’avais déposé un amendement signé par de nombreux députés pour que les enfants exposés à des violences conjugales obtiennent un statut juridique de victime. Si ces enfants sont unanimement reconnus dans les verbatim de tous les professionnels comme victimes ils ne le sont pas dans la loi. Il a manqué peu de voix à cet amendement pour être adopté. Madame Belloubet, Garde des Sceaux, y était personnellement favorable…. avant que son administration ne la convainque de s’y opposer.

 

Dans la rubrique « j’ai lu, j’ai aimé, je partage » de ma lettre d’information de fin février, je vous partageais l’interview de Laura Rapp au micro de RTL.

Son témoignage remet une fois de plus en lumière les violences subies par des milliers de femmes et d’enfants.

Lors de notre rencontre elle m’a fait part de ses difficultés face aux système judiciaire.

Elle m’a confié les immenses difficultés qu’elle a dû surmonter pour protéger sa fille, obtenir l’autorité parentale exclusive , porter sa fille en partie civile…

Et pourtant un enfant témoin des violences commises sur un de ses parents subit un traumatisme psychologique grave qui peut altérer son développement futur.

Reconnaître un statut juridique à cet enfant exposé aux violences conjugales est la première étape indispensable pour installer la base d’un soin thérapeutique. La prise en charge thérapeutique n’existe pas actuellement, elle reste à l’initiative et à la charge des parents. Laura Rapp nous le raconte.

Un véritable changement de mentalité et de paradigme est nécessaire.

Avec Laura Rapp nous serons ensemble pour ce combat pour protéger  les enfants victimes des violences intrafamiliales.

Des actions fortes seront portées pour mettre ce sujet à l’agenda politique.

Share