Top

L’ARS confirme le début des travaux des urgences de l’hôpital de Bernay

Défendre son hôpital c’est aussi oser le repenser. Depuis des mois, je défends le plan de restructuration de l’hôpital de Bernay, porté par des investissements massifs. Cette semaine, lors d’une visite de l’établissement, l’ARS a confirmé un financement de 3,3 millions d’euros pour les urgences.

A peine arrivé au centre hospitalier de Bernay, ce mardi 8 décembre à 10h30, Monsieur Thomas Deroche, directeur de l’ARS Normandie depuis l’été, découvrait l’architecture du site, entre les bâtiments historiques anciens et l’aile plus récente où l’ont accueilli l’ensemble des participants conviés à cette visite attendue.

Il a ainsi pris concrètement la mesure des enjeux du territoire Mes sollicitations successives, conjuguées aux efforts de Madame Marie-Lyne Vagner, Maire de Bernay, et de Madame Sandrine Cotton, nouvelle directrice, portent leurs fruits. Lors de son passage par le service des urgences, Monsieur Deroche a donné son aval pour la réalisation du projet de restructuration, pour un montant total de 3,3M d’€, dont 1M ont d’ores et déjà été approvisionnés.

Nous nous sommes ensuite rendus au service gynécologique et périnatal de proximité, créé suite à l’arrêt du service des accouchements. Le personnel sur place a pu témoigner de son bon fonctionnement. Je salue le projet de lutte contre les violences conjugales porté par Madame Sara Feraud, infirmière et conseillère municipale déléguée au soutien aux familles et au handicap. Mes échanges réguliers avec la Gendarmerie témoignent de l’importance d’un tel dispositif – accueil d’urgence et prise en charge des victimes -.

L’avenir de l’EHPAD a également été discuté au cours de la visite. Plus de 10M d’euros ont été prévus pour ce projet de restructuration et d’« humanisation ». La phase 1 est en cours, pour permettre à l’établissement d’accueillir des résidents dans de meilleurs conditions et dans les plus brefs délais. Mais le directeur de l’ARS a vivement encouragé les personnes présentes à travailler sur un projet lié au grand âge et à l’autonomie de plus grande envergure, laissant entrevoir la possibilité d’une nouvelle construction à moyen terme.

Enfin, il n’était pas possible de réaliser cette visite sans un passage par le service de court-séjour gériatrique. Chacun connait l’état très vieillissant de ces locaux comme de ceux de médecine. Là encore, la visite à réellement fait prendre conscience à Monsieur Deroche des conditions d’accueil et de travail du personnel… Il sera attentif aux projets de restructuration qui seront portés.

Les équipes de l’établissement peuvent être rassurées, et devront à présent être force de propositions et de projets. Je leur apporterais, comme je le fais depuis 3 ans, tout mon soutien pour développer une offre de soin de proximité de qualité qui réponde aux besoins du territoire.

Share