Top

J’ai rencontré la première dame Brigitte Macron

C’est un honneur d’avoir été reçue à l’Elysée par la première dame. L’occasion d’échanger de notre passé commun à l’Education nationale et de lui soumettre plusieurs propositions formulées au Président de la République sur la prévention et la santé des jeunes à l’école. L’occasion également de lui remettre plusieurs spécialités de notre territoire, et aussi le premier exemplaire de notre livre blanc « Enfants et violences conjugales ».

 

Sac en lin créé et personnalisé par Christophe Pelletier pour CreaLIN offert à Brigitte Macron

 

Reçue par Brigitte Macron ce lundi 28 février à l’Élysée, je suis reconnaissante de son écoute attentive, dans un agenda très chargé, sur les sujets que je porte depuis cinq ans. Ancienne professeure de français et de théâtre, engagée dans la lutte contre le harcèlement scolaire, je n’ai pas été surprise de constater que nous partageons une préoccupation commune et très forte pour la santé et le bien-être des enfants.

Après un premier échange nourri à l’automne 2018, j’ai pu lui présenter l’avancée de mes travaux sur la santé des élèves, et en particulier mes deux rapports traitant de l’activité physique et de l’éducation à l’alimentation. Nous avons également abordé des sujets plus locaux tels que l’expérimentation des maisons de l’enfant et de la famille dans l’Eure, visant à mieux repérer et prendre en charge les enfants ou encore les rythmes scolaires en zones rurales, avec la problématique des transports qui influent négativement sur le rythme chronobiologique des élèves, comme cela est le cas à Bernay.

Enfin, j’ai pu lui remettre le premier exemplaire du livre blanc « Enfants et violences conjugales – témoignages » sur lequel je travaille depuis plusieurs mois et visant à faire entendre les voix de femmes et d’enfants que nous n’entendons pas dans le débat public. Ce recueil d’une quarantaine de témoignages, a été publié à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes ce 8 mars.  

 

La santé et le bien-être des élèves ainsi que la protection de l’enfance sont des champs sur lesquels nous avons beaucoup à faire. Depuis cinq ans, je me bats pour cela. Les échéances de ce printemps devront être l’occasion d’engagements forts sur ces sujets.

Share