Top

J’ai remis mon rapport à la ministre des sports

En juillet, avec mon collègue Régis Juanico, nous présentions notre rapport « La sédentarité : désamorcer une bombe à retardement sanitaire ». Le 7 octobre, nous avons été reçus par Roxana Maracineanu, Ministre des sports pour lui faire part de nos propositions. La ministre a été très l’écoute et s’est d’ores et déjà engagée à porter deux d’entre elles.

Lors de notre rencontre, Madame la Ministre a acté la prescription de l’activité physique adaptée (APA) par les médecins scolaires et de PMI, ainsi que la mise en place d’un référent sport dans les établissements scolaires. Il s’agit d’un premier pas encourageant. J’ai bon espoir que d’autres préconisations de notre rapport puissent avancer dans les prochains mois. Avec la perspective des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024, nous continuerons à défendre que l’activité physique et sportive soit retenue comme « grande cause nationale », avec une organisation et des moyens à la hauteur de l’enjeu.
Nous préconisons la mise en place d’une grande campagne d’information sur l’addiction aux écrans et les moyens de les contrer. Nous avons été partiellement exaucés avec le lancement de la campagne nationale « c’est trop bon de faire du sport ! ». Nous savons que ces campagnes ne sont efficaces qu’avec des actions de terrain et un outillage approprié des professionnels pour nous encourager, tous, à reprendre une activité physique et sportive : la mise en place du Pass’Sport, contemporaine à la campagne, est en se sens un premier pas.
La généralisation dans les écoles et établissements scolaires du dispositif « 30 minutes d’activité physique par jour » doit être un objectif rapidement atteignable, dès lors qu’il continuera à être soutenu par une politique volontaire et incitative de la part du Ministère de l’Education nationale.
Enfin, à plus long terme, nous défendons le lancement d’un vrai programme d’aménagement du bâti scolaire et des cours de récréation des écoles avec l’appui possible de la nouvelle cellule de bati scolaire de l’Education nationale. Encore aujourd’hui, trop de projets de construction d’établissements n’intègrent pas de terrain de sport. Membre du conseil départemental, je porte l’objectif que tous les collèges dans lesquels sont scolarisés nos enfants puissent bénéficier d’espaces dédiés à l’activité physique et sportive.
La remise de ce rapport n’est pas une fin en soi. C’est un repère pour faire vivre nos propositions par tous les moyens qui seront à ma disposition. Le soutien affiché de la ministre des sports est en ce sens déterminant.
Share