Top

1 an du Ségur de la santé : retour des professionnels de Bernay

Plus d’un an après la signature des accords du Ségur de la santé, je me suis rendue auprès des professionnels du Centre hospitalier de Bernay pour faire un bilan avec eux. Des échanges riches qui témoignent d’une ambition retrouvée, fruit de l’engagement et de l’investissement de chacun au cours des dernières années.

 

En quittant le centre hospitalier de Bernay ce jeudi 23 septembre, après près de deux heures d’échanges avec des professionnels de santé, je ressentais avant tout un sentiment d’optimisme pour l’avenir de l’établissement.

Ce n’est pas rien de le dire, car la situation de l’hôpital, comme chacun le sait sur le territoire, pose question depuis de trop nombreuses années.

Naturellement, des difficultés sont encore présentes, les représentants du personnel et les professionnels qui avaient pu se rendre disponibles pour répondre à mon invitation, en ont abordé un certain nombre :

Difficultés de recrutement pour des professions qui souffrent d’un manque d’attractivité, malgré les revalorisations salariales du Ségur.

Lourdeur des charges administratives qui réduisent le temps passé auprès des patients.

Sur ce point j’ai sollicité une étude quantitative pour évaluer le temps consacré aux tâches administratives dans les services.

Sous-effectif qui induit de la fatigue et un sentiment de travail inachevé au sein du personnel.

– Problème plus spécifique à la gestion du linge avec un prestataire extérieur qui n’est pas en mesure de respecter ses engagements.

 

Chacune de ses problématiques fait naturellement l’objet de réflexions au sein des instances de l’hôpital. J’en ai pris note, et cela nourrira mes travaux à venir sur ce secteur.

 

Cependant, les professionnels m’ont fait part des perspectives positives qui apparaissent depuis plusieurs mois.

La visite du nouveau directeur de l’agence régionale de santé, Thomas Deroche, en décembre 2020 a été un signal fort envoyé au territoire sur l’intérêt que portent l’Etat pour l’établissement bernayen.

J’avais eu plusieurs échanges avec Monsieur Deroche afin d’attirer son attention sur les difficultés d’accès aux soins et à la santé sur notre territoire, la politique menée ces dernières années, et les investissements liés au Ségur de la santé, portent progressivement leurs fruits.

 

La restructuration des urgences, actées dès décembre 2020, est un premier indicateur des investissements à venir en faveur du centre hospitalier. La construction d’un nouvel EHPAD devrait également être actée dans les prochaines semaines.

En parallèle, le personnel perçoit les bénéfices des investissements réalisés dans le matériel médical, même si l’établissement doit combler les lacunes passées.

 

Au-delà de cela, je défends auprès de l’agence régionale de santé et du Ministre Olivier Véran les projets de construction de nouveaux bâtiments pour y aménager les services de médecine et cardiologie.

Présentation aux élus par l’ARS des avancées des études des projets déposés dans le cadre du Ségur Investissements

Dans les équipes, des nombreux projets se développent et témoignent de l’ambition du personnel. Je les félicite et les remercie pour cela !

 

Quelques exemples :

– Mise en place de « staffs » ou groupes d’analyse des pratiques pour analyser des situations cliniques rencontrées par les équipes médico-soignantes.

 

– Formation au « toucher-massage » dans lors des soins pour améliorer le bien-être du patient et du personnel.

 

– Médiation animale à l’EHPAD

 

– Projet de « snoezelen » qui consiste à éveiller les patients au monde qui les entoure par la stimulation des sens.

 

Des perspectives et une dynamique positives sont en place, enfin !

Share